Nous avons la chance de recevoir pour un concert d'exception à l'Usine Aillot del Monté chao del Minès, Teofilo Chantre, le chanteur Cap verdien de notre coeur. Je dis ça, dis rien mais lisez plutôt ce qui suit..:

Biographie

Teofilo Chantre apparaît en 1992 dans le sillage de Cesaria Evora, dont il devient l'un des auteurs compositeurs préférés, après trois titres composés pour "Miss Perfumado", l'album le plus célèbre de la diva capverdienne. Il écrit ensuite le texte de la chanson "Ausencia" qu'elle interprète pour la BO du film d'Emir Kusturica "Underground", sur un thème d'inspiration gitane de Goran Bregovic, compositeur attitré du réalisateur bosniaque. Entre rythmes traditionnels capverdiens, jazz et bossa nova, Teofilo Chantre enrichit son répertoire et développe son style vocal et musical.

Poète engagé ou romantique, Teofilo Chantre célèbre la "sodade", (inguérissable nostalgie du pays natal), les souvenirs collectifs de lutte contre la dureté de la vie, l'enfance, la jeunesse, les amours heureuses ou contrariées, principaux thèmes de "Rodatempo". Mélodiste inspiré, fidèle à l'instrumentation (guitare, cavaquinho, violon, piano) et aux formes traditionnelles de la morna et de la coladera, chansons à pleurer ou à danser des îles du Cap Vert, amoureux des musiques cubaines et brésiliennes, Teofilo se révèle arrangeur habile, entre musique de chambre et jazz créole. Grâce aux innombrables concerts qui ont suivi la sortie de ses disques précédents, il a renforcé et assoupli son timbre vocal au charme voilé-fumé... Parmi les contributions dont le disque fourmille, on notera celle de Bau, guitariste et joueur de cavaquinho à l'origine du son acoustique des ensembles de Mindelo popularisé par Cesaria, et de son bassiste José Paris ainsi que la présence de la section de cordes cubaine invitée sur l'album "Café Atlantico" de la Diva ; Amandio Cabral, l'un des auteur-compositeurs révérés de la génération précédente, a signé ici un titre et Vitorino Chantre, le père de Teofilo, émigré de Rotterdam, en a co-signé plusieurs. Proche des chanteurs brésiliens de bossa nova pour le velours de la voix et le "swing cool" de la guitare, empruntant les cordes de la moelleuse charanga cubaine, Teofilo excelle dans le registre doux-amer, tendre et sophistiqué qu'affectionne Cesaria. Certaines chansons (Cruz de Jom d'Ebra, Ponta Linda) paraissent avoir été cisellées à son intention, dans le style du grand compositeur B. Leza... Mornas suaves, coladeras ralenties, boléros romantiques, un climat d'une élégante mélancolie persiste même sur les parties les plus dansantes, dominées par l'accordéon rustique (Tchoro Quemode) et les tambours de carnaval (Rosario). Teofilo Chantre élève au rang de standards des compositions qui ont les qualités des classiques du répertoire capverdien.

 

affiche téofilo